Bricolage

Avez-vous besoin d’une scie circulaire ?

Scie Skill, Scie Circulaire, Coupe, Lame, Circulaire

Les bricoleurs amateurs s’équipent généralement d’une scie sauteuse légère, maniable et simple d’utilisation. Mais pour certains travaux, la scie circulaire est bien plus adaptée, et pas aussi difficile à manier qu’il y parait. Ne vous laissez pas impressionner par sa grande lame en forme de disque : une scie circulaire vous rendra de nombreux services.

A quoi sert une scie circulaire ?

Contrairement à la scie sauteuse, dont la lame fine effectue des mouvements de haut en bas, la scie circulaire est dotée d’une lame en forme de disque, qui tourne rapidement sur elle-même. La première est donc très maniable (sa lame fine permet les « virages »), la seconde plus puissante et surtout faite pour des coupes droites et/ou longue, dans le bois et d’autres matériaux. La découpe sera précise et rapide.

La scie circulaire est donc l’alliée des travaux de construction ou de rénovation. Que vous désiriez construire une cabane de jardin pour les enfants ou découper le plan de travail lorsque vous rénovez la cuisine, elle sera parfaite. Les travaux de déco et petit bricolage seront quant à eux plus réservés à la scie sauteuse, et la découpe de branches ou les travaux de démolition à la scie sabre.

Les deux familles de scies circulaires portatives

Il n’existe pas une mais bien deux sortes de scies circulaires portatives.

  • La scie circulaire « classique » découpe en partant du bord du matériau (une planche, un tasseau de bois, un tube PVC) obligatoirement. Elle présente une surface d’appui, qui sera positionnée à plat sur le matériau à découper. La lame peut être perpendiculaire ou inclinée par rapport à cette « semelle », permettant de faire des coupes droites ou en biseau.
  • La scie circulaire « plongeante », dont la lame plus petite que sur une scie classique va pénétrer dans le matériau pour démarrer la découpe. Vous pouvez donc commencer à scier au beau milieu d’une planche (par exemple pour faire la découpe d’un plan de travail afin d’y encastrer l’évier). La profondeur de coupe peut également être réglée.

Rappelons que leur cousine, la scie circulaire fixe (ou stationnaire), n’est pas déplacée par l’utilisateur sur la surface à couper : c’est au contraire le panneau à découper que l’on va guider vers la lame, qui dépasse d’une table à laquelle est fixée la scie.

Des modèles pour tous les usages

En arrivant dans un magasin spécialisé, vous allez découvrir une multitude de scies circulaires. Comment choisir ?

  • La puissance et le poids sont souvent liés : généralement plus la scie est puissante, plus elle est lourde. C’est donc en fonction de vos usages que vous choisirez : pour un usage occasionnel et du petit bricolage (déco, aménagement), une scie peu puissante suffira. Si vous vous lancez dans la rénovation complète de votre maison, choisissez un modèle plus puissant. La puissance d’une scie circulaire va de 1000 à 2000 watts environ, pour un poids de 3 à 7 kg.
  • Filaire ou sur batterie, cela dépend encore une fois de vos usages. Pour un usage intensif, un modèle filaire s’impose. Si vous préférez un modèle sans fil, équipez-vous impérativement de 2 batteries, pour ne pas être arrêté dans votre tâche !
  • Classique ou plongeante, les deux sont complémentaires. Globalement, un fan de déco choisira une scie plongeante, un expert en gros bricolage une scie classique. Mais la possibilité de faire des coupes en biseau est aussi appréciée en déco…

Le budget, bien sûr, est aussi important : le prix d’une scie circulaire peut varier selon les modèles. Il faudra, à ce prix, ajouter les lames. Il vous en faudra plusieurs, correspondant aux différents matériaux à découper : bois, plastique, métal…