Immobilier

Connaître ses clients et leur degré de satisfaction

Suite à un achat immobilier, l’investisseur ne donne pas systématiquement et spontanément un retour sur la transaction. Pour savoir si un acheteur est satisfait, et ainsi corriger les défauts et valoriser les atouts, il faut le lui demander. Une bonne occasion de compléter son fichier client.

Construire sa base de données

Segmenter sa base de données est essentiel pour une communication adaptée. Car si chaque agence a une ligne éditoriale propre et une façon personnelle de communiquer, il est souvent intéressant de savoir à qui on s’adresse pour savoir quelle est la meilleure façon de parler à ses clients, ou encore par quel biais les toucher. Classer ses clients par catégorie permet donc d’orienter ses campagnes marketing en fonction du segment visé et, ainsi, augmenter la satisfaction des clients.

Il existe une foule de catégories. Chaque entreprise devra sélectionner les segments pertinents : âge, sexe, localisation, niveau de revenus, catégorie socio-professionnelle, type d’habitation, … On peut tout aussi bien, dans le cadre d’une campagne marketing, cibler une seule catégorie ou une combinaison de catégories.

Collecter des informations

Une fois les catégories pertinentes choisies, l’étape suivante, en toute logique, consiste à compléter sa base de données avec les informations souhaitées. Seulement, on n’a pas la science infuse et on ne sait pas tout de ses clients. Une bonne façon de collecter des données est de leur soumettre un questionnaire.

Après chaque vente, envoyez à vos clients un questionnaire de satisfaction client et profitez-en pour, par la même occasion, mesurer leur taux de contentement. Formulez des questions simples et claires, afin d’éviter de lasser votre client avant la fin du questionnaire. Pour avoir des réponses plus nuancées sur leur taux de satisfaction, utilisez une échelle de mesure dans votre questionnaire. Veillez à le rédiger avec soin, en évitant les questions superflues ou redondantes.

Quelles infos demander

En plus de mesurer le taux de satisfaction des clients après un achat immobilier, ce questionnaire permet de récolter de nombreuses informations. Pour éviter d’ennuyer votre acheteur et pour avoir les meilleures chances d’obtenir les données désirées, il faut choisir avec soin le type d’informations demandées. Évidemment, les informations de contact (nom, prénom, numéro de téléphone, adresse e-mail) sont indispensables et la première chose à demander.

Il peut également être intéressant de consacrer quelques questions à leur expérience avec l’entreprise, les impressions que celle-ci leur a laissées, et retracer ainsi leur historique.