Travaux

Insert à granulés : installation, précautions et prix

Comment transformer un insert à bois en un insert à granulés ?

On a beau savoir qu’un insert à granulés est un appareil qui, installé chez soi, offre bien des avantages. Mais on se pose mille questions à son propos. Par exemple, comment fonctionne-t-il ? Comment savoir que le système de chauffage de la maison ne doit pas être repris ? Quel est le coût des travaux de son installation ? Les réponses dans cet article.

L’appareil a un fonctionnement automatique

Contrairement à l’insert à bois, celui à granulés a un fonctionnement automatique. Il est doté d’une vis sans fin et d’une bougie d’allumage qui enflamme les granulés à l’heure souhaitée. En plus, il dispose d’un thermostat qui règle la température.

Ce fonctionnement automatique de l’insert à granulés permet une économie d’énergie pour l’utilisateur. En effet, il n’a plus besoin de bois (matière qui coûte cher) pour se chauffer. Justement à propos de bois, l’utilisateur n’a plus à en surveiller la combustion ni à en déplacer du lieu de stockage à l’insert.

Plus d’adaptation de puissance possible

Souvent, on accroît la consommation énergétique d’un insert à bois en augmentant la quantité de bûche. Par exemple, si on ajoute une bûche à un appareil de 10 kW qui doit en contenir 2, il peut momentanément passer à 14 kW.

En revanche, on ne peut mettre un insert à granulés en surrégime, car il module lui-même sa puissance selon la température de consigne. Lorsque cette dernière est atteinte pour assurer le bon chauffage de la pièce, l’appareil diminue sa puissance. Inversement, lorsque la température est basse, il augmente la puissance. D’où l’importance de bien le choisir, idéalement en suivant les conseils d’un professionnel.

L’installation de l’insert à granulés, une affaire de spécialiste

La mise en place réussie de cet appareil nécessite des compétences précises et techniques. Par exemple, il faut qu’il corresponde au conduit de cheminée. À ce propos, le conduit doit être étanche et non obturé pour que l’utilisateur de l’insert à granulés réalise une économie d’énergie. De plus, le conduit doit respecter les distances de sécurité vis-à-vis des matériaux combustibles (plancher, isolation).

De même, l’appareil doit être aussi éloigné du mur d’au moins 3 fois le diamètre du conduit afin d’éviter tout risque d’incendie. En ce qui concerne l’arrivée de l’air, sa dimension détermine la consommation d’énergie de l’utilisateur. Elle doit être le plus près possible de l’insert afin que la facture d’électricité ne soit pas dispendieuse. Afin de découvrir davantage d’astuces pour économiser de l’énergie, visitez le blog Nidouillet.com.

Les contraintes liées au nettoyage

Le nettoyage de l’appareil à granulés n’est pas facile. D’abord, il faut quotidiennement essuyer son brûleur puis retirer, avant chaque allumage de l’insert à granulés, les granulés non consumés. Pendant cette opération, il faut extraire le brasier et la grille de chauffage pour bien les nettoyer. Ceci n’est pas toujours aisé, car la grille est logée au fond de l’appareil.

Ensuite, suivant la notice du fabricant, il faut passer l’aspirateur dans l’appareil tous les trois jours au plus. Par ailleurs, il faut régulièrement nettoyer la vitre de l’appareil (elle se salit assez rapidement). Enfin, chaque année, il faut démonter le ventilateur d’extraction et le nettoyer.

Lorsqu’il est mal entretenu, un appareil à granulés est un facteur d’insécurité pour le ménage. Dans ce cas, loin de permettre une économie d’énergie, l’insert à granulés est source de dépense énergétique. Pour bien l’entretenir, il est recommandé de faire appel à un professionnel RGE. D’ailleurs, le recours à ce spécialiste est une condition sine qua non pour bénéficier des aides publiques.

Quel budget faut-il prévoir ?

En matière de consommation énergétique, l’appareil à granulés offre un meilleur rendement (80 à 95 %) par rapport à l’insert à bois (70 à 80 %). Son prix varie de 3 000 à 4 500 € alors que l’appareil à bois oscille entre 500 et 4 000 €. L’utilisateur peut conclure un contrat d’entretien (ramonage compris). Dans ce cas, il paye par an entre 50 et 190 €.

En définitive, l’installation d’un appareil à granulés en lieu et place d’un insert à bois offre de nombreux avantages. N’hésitez pas à y avoir recours.