Travaux

Tout sur la rénovation immobilière

Faire une rénovation immobilière est un must afin de mettre en valeur un patrimoine et/ou en préserver l’authenticité et le confort. Il y a notamment plusieurs raisons qui peuvent pousser un propriétaire à se lancer dans ce genre de projet : une vente en vue, une envie de renouveau, besoin d’un plus grand confort, etc. En tous les cas, il y a quelques points qui méritent des éclaircissements pour être sûrs de bien faire les choses.

Les démarches administratives

Qui dit rénovation immobilière entend généralement démarches administratives. C’est notamment le cas si vous comptez augmenter votre superficie habitable, construire une annexe ou remonter votre clôture. Pour tous travaux sur votre maison de plus de 20m2 de superficie au sol, vous aurez besoin d’un permis de construire avant de commencer. Le cas échéant, les autorités en place peuvent demander la destruction de votre nouvelle construction.

Les demandes de permis de construire se font auprès de la mairie de votre région. Un modèle à copier y est d’ores et déjà disponible. Avec la demande, vous devez fournir le plan général de votre projet et payer un certain frais à la mairie. La réponse vous parviendra en quelques jours.

Si vous faites appel à un maître d’ouvrage ou à un promoteur immobilier, sachez que ces derniers peuvent réaliser les démarches administratives à votre place. Familiariser avec les bureaux de la mairie et des personnels qui s’y trouvent, ils peuvent négocier un meilleur délai de traitement de votre demande, ce qui vous fera gagner du temps dans la réalisation des chantiers.

Les financements possibles

Mais si obtenir un permis de rénovation est relativement facile, financer ce genre de projet est la plus grande problématique des propriétaires. Selon la rénovation à faire, vous allez devoir investir quelques centaines d’euros dans les travaux, voire plus si vous faites appel à un professionnel, ce qui est d’ailleurs conseillé pour assurer la réussite et la rapidité des chantiers.

Heureusement, outre de vous serrer la ceinture pendant des mois, vous avez aussi d’autres possibilités. Les banques proposent entre autres un crédit travaux spécifiques pour la remise en état des biens immobiliers. Cet emprunt s’applique aussi bien pour la rénovation de résidence principale que de résidence secondaire. Tel est aussi le cas des prêts aidé comme le PTZ+, les prêts d’accession sociale, etc.

Si vous comptez faire une rénovation énergétique, vous pouvez également compter sur les financements venant des organismes comme l’ANAH ou autres. Ces subventions varient selon les ressources du demandeur, le caractère des projets de rénovations et le cout total du projet. Néanmoins, les financements sont également cumulables avec les autres aides gouvernementaux si besoin est.

Le bon moment pour commencer une rénovation

Il n’y a pas spécialement de bon moment pour commencer une rénovation immobilière. Les tarifs des artisans professionnels restent les mêmes toute l’année. Néanmoins, le prix des matériels peut changer d’une saison à une autre. Très demandés en hiver, les systèmes de chauffage coûtent plus cher qu’en été. Si vous souhaitez impacter sur vos dépenses, procédez donc à contre-saison.

En outre, aussi bien dans un immeuble de copropriété que dans un quartier résidentiel, tous travaux de rénovation sur votre maison ne peuvent commencer sans un avertissement préalable des voisins. Questions de respect obligent. Il en va aussi de vos relations de bon voisinage. Il faudra par ailleurs respecter des horaires de travaux pour éviter les nuisances sonores.

Généralement, les travaux, de quelques ordres que ce soit, ne peuvent commencer avant 6 heures du matin et doivent se terminer au plus tard à 20 heures. C’est valable les jours ouvrables comme les week-ends.