Bricolage

Quelle assurance pour le métier de maçonnerie ?

Les métiers du BTP relèvent d’une grande importance puisqu’ils sont au cœur de la révolution industrielle aujourd’hui. Ainsi, toute personne impliquée sur ce champ de travail doit faire de son mieux pour fournir un excellent travail et faire de ses œuvres un art.

Toutefois, un maçon même professionnel peut constater un défaut de conception d’un de ses bâtiments réalisés. De fait, il a besoin de souscrire à une assurance puisqu’il doit absolument intervenir afin de corriger le défaut sous ordre de son maître d’œuvre.

Découvrez dans cet article quelle assurance est convenable pour le métier de maçonnerie.

Souscrire à une assurance en tant que maçon : pourquoi ?

Plusieurs raisons expliquent l’importance qu’il y a pour un travailleur comme le maçon de recourir à une assurance.

Par obligation légale

La loi en France est très stricte à ce sujet : vous avez donc une certaine responsabilité sur tout défaut d’une œuvre sur une période de dix ans. En effet, suite à la réalisation de certains travaux qui après, présentent des failles les rendant impropres à leur utilisation, la réputation du maçon entre en jeu.

Lorsque vous exercez un métier à risque comme celui de maçon, vous devez souscrire à une assurance. En conséquence, pour protéger les ouvriers comme les maçons, la loi du 4 janvier 1978 nommée « Spinetta » vous oblige à souscrire à une assurance.

À cet effet, il existe aujourd’hui diverses options. Au nombre de celles-ci, la plus adéquate est l’assurance décennale maçonnerie, qui concerne tous les défauts importants des travaux de grande œuvre que vous réalisez.

Pour éviter les imprévus

Vous ne le savez peut-être pas, mais des imprévus peuvent bousculer votre quotidien. Ainsi, s’il s’agit d’un problème important nécessitant votre intervention, l’assurance va couvrir les frais de rénovation. Mais, si elle n’est pas souscrite, vous pouvez avoir un problème et décaisser d’importants fonds.

Maintenant que vous savez en quoi il est important de souscrire à une assurance en tant que maçon, vous devez penser à comment respecter les marchés avec vos clients.

Souscription à une assurance : les points importants

Lorsque vous souscrivez à une assurance, il existe un certain nombre de points sur lesquels vous devez avoir une information claire.

Les travaux concernés

Il est clair aujourd’hui que vous ne pouvez pas être responsable de tout ce qui arrive à vos œuvres ou constructions. De fait, pour une raison n’impliquant pas votre expertise ou ne mettant pas en péril une maison que vous avez construite, l’assurance n’a pas son mot à dire.

L’assurance a un coût

Tout ce qui a une certaine importance dans le processus d’exécution de votre métier a un coût considérable. C’est le cas de l’assurance décennale pour les maçons, qui varie en fonction de votre entreprise (son chiffre d’affaires, l’effectif de son personnel, etc.)

En résumé, en tant que professionnel du bâtiment à savoir maçon, vous devez, certes organiser votre travail autour d’une équipe compétente, mais cela ne suffit pas. Vous devez donc anticiper les surprises en faisant recours à un assureur pour disposer d’une assurance décennale maçonnerie.